Archives, Access and AI – Working with Born-Digital and Digitized Archival Collections

La collection Archives, Access and AI par Lise Jaillant, chercheuse et spécialiste des transformations numériques à l’université de Loughborough (Royaume-Uni), a été publié cette semaine.

Les collections numérisées de journaux et de livres ont poussé les chercheurs à développer de nouvelles méthodes riches en données. Les archives nativement numériques sont désormais mieux conservées et gérées grâce au développement de logiciels en libre accès et commerciaux. Les humanités numériques sont passées de la périphérie au centre du monde universitaire

Lise Jaillant

Portant en particulier sur l’accessibilité et l’utilisation des archives et des bibliothèques numériques et sur l’importance de l’intelligence artificielle dans celles-ci, la collection s’efforce d’analyser divers champs des Humanités Digitales. Elle touche notamment à un point très important des HD : l’hyperdocument.

L’hyperdocument est en effet au centre des archives et des collections numériques puisque, à l’ère du numérique, il représente la meilleure façon d’organiser, de hiérarchiser et de faciliter l’accès à l’information présente dans les archives. Une bonne structuration et indexation de l’hyperdocument permet une meilleure accessibilité à son contenu.  L’hyperdocument est ainsi omniprésent dans l’ouvrage. Cette collection s’inscrit dans la réflexion de l’HyperEdition.

La collection Archives, Access and AI comporte des chapitres sur l’intelligence artificielle (Chapitre 1 par X.Y Han, Ellen Prokop, David L. Donoho et C. Richard Johnson) mais aussi sur le design thinking et l’UX (Chapitre 2 par Mise Jaillant) ou encore sur la transcription de manuscrits à l’aide de la technologie (Chapitre 7 par Melissa Terras). Celui qui a attiré notre attention est épilogue : Vers une nouvelle discipline de la Science d’Archivage Informatique (SAI) écrit par Richard Marciano. Dans ce chapitre cette science est présentée comme un mélange des théories archivistes et informatiques. Cette idée est illustrée dans un tableau que nous nous sommes permis de traduire ci-dessous.

Concept d’archivesMéthodes informatiques
Passer des entrées de catalogue papier aux catalogues numériques, Faire correspondre les notices dans les bases de données distribuéesBases de données graphiques et probabilistes
Examen assisté par la technologie de l’accessibilité des courriels présidentiels et fédéraux conservés aux Archives nationales.L’analyse et codage prédictif pour traiter les DCP
Provenance : pourquoi, qui et comment ?Abstraction et construction d’ontologies
EvaluationCaractérisation du format de fichier, politiques de formats de fichier , extracteur de données en vrac (identifie les DCP), Aperçu du contenu, Etiquetage
Classification des images d’archivesIA, détection de lignes, segmentation d’images
Enregistrement des donnéesAuto-catégorisation, auto-classification, e-discovery, machine learning
Données à caractère personnel (DCP)TALN, REN, analyse des sentiments
Interfaces de données structurées pour les documents d’archivesAPI pour les matériaux du patrimoine culturel, bases de données orientées graphes
Enregistrement décentralisé des donnéesBlockchain, informatique sécurisée, confiance

Archives, Access and AI est une collection détaillée sur le champ encore méconnu des archives et de l’IA et inclut des chapitres écrits par plusieurs collaborateurs dont Jane Winters, Mark Bell, Tom Storrar et Melissa Terras. Le livre est disponible en libre accès ici.



Citer ce billet
Jéssica Alves Martinho (2022, 6 mai). Archives, Access and AI – Working with Born-Digital and Digitized Archival Collections. HyperEdition . Consulté le 15 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/prr1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.