Dernier refuge, Existe-t-il des livres numériques ?

J’étais incapable de prendre parti pour ou contre le livre numérique, non pas à cause de l’épithète «numérique» mais parce que j’ignorais ce qu’était, vraiment, un livre. 

Guillaume Sire

Guillaume Sire, romancier et enseignant-chercheur en sciences de l’information et de la communication cherche avant tout à comprendre quelles sont les caractéristiques d’un livre numérique.

A l’ère du numérique où de plus en plus de gens préfèrent la dématérialisation et se tournent donc vers les liseuses, il devient nécessaire de comprendre quelles sont les différences entre un livre papier et un livre numérique. Propulsé par un débat auquel il a assisté détaillant les avantages et les inconvénients des ebooks, Guillaume Sire décide de se lancer dans des recherches poussées aussi bien techniques que sociales pour comprendre le phénomène des livres numériques.

Ainsi, dans cet ouvrage l’auteur se penche sur les différents formats de livres numériques (EPUB etc.), sur les règles et les normes de publication de ces formats, sur l’importance du W3C et son rapport au format standardisé le plus répandu, l’EPUB. Son analyse poussée d’un domaine encore largement inconnu des lecteurs, et sa mise en lumière de la nouvelle chaîne éditoriale qui s’est formée autour du livre numérique mènent Guillaume Sire à répondre à la question « Qu’est-ce qu’un livre numérique ? ». Cet ouvrage contribue ainsi au débat posant les conditions et possibilités de l’HyperEdition.

Dernier Refuge, Existe-t-il des livres numériques ? paraît le 21 avril 2022 chez les Presses des Mines. Il marque une avancée de plus dans le champ de l’édition en ligne en mettant la question du livre numérique au cœur du sujet et en l’analysant en prenant en compte l’importance aussi bien du texte et du format que des réseaux permettant la diffusion et par ailleurs la lecture de ces livres.



Citer ce billet
Jéssica Alves Martinho (2022, 20 avril). Dernier refuge, Existe-t-il des livres numériques ? HyperEdition . Consulté le 15 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/prqw

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.